Jean-Pierre Martel est l’un des avocats les plus respectés du conseil et du contentieux en droit des affaires. Il intervient aussi bien sur les transactions les plus complexes et les contentieux les plus sensibles, que dans le domaine de la réglementation. Les Conseils d’administration et les dirigeants font appel à lui pour leurs fusions, cessions, acquisitions et restructurations ainsi que pour leurs contentieux et arbitrages. Il est le fondateur du très réputé cabinet français Rambaud Martel, qui a fusionné en 2006 avec la firme internationale Orrick.

Jean-Pierre est récemment intervenu sur les deals transfrontaliers les plus emblématiques du marché français. Il a notamment conseillé le Conseil d’administration d’Alstom lors de la cession de la branche énergie du groupe à General Electric, L’Oréal lors du rachat de 8% de son capital auprès de Nestlé couplé à une cession d’actifs, la famille Peugeot dans la restructuration du capital de Peugeot SA avec le chinois Dong Feng et l’État français, le Conseil d’administration de Club Méditerranée face aux offres publiques concurrentes du chinois Fosun et de l’italien Bonomi, le Conseil d’administration d’Areva dans la restructuration financière de la société.

Distingué « Individual Star » en Corporate/M&A par Chambers & Partners, Jean-Pierre Martel est décrit comme un « professionnel du M&A très respecté et doté d’une expérience considérable qui couvre un large spectre des activités transactionnelles ».

Jean-Pierre a également développé une très forte expertise en contentieux et arbitrage, et il figure en Band 1 du classement Dispute Resolution de Chambers. Il compte notamment parmi ses victoires récentes la très médiatisée « Affaire Tapie », dans laquelle il assiste le Consortium de Réalisation, chargé de la défaisance du Crédit Lyonnais pour l'État français. Il a obtenu de la Cour d’Appel de Paris la rétractation des sentences arbitrales qui avaient condamné le CDR à payer 404 millions d’euros aux liquidateurs judiciaires de M. Tapie et de ses sociétés, et leur condamnation à restituer intégralement cette somme avec intérêts.  Il vient aussi d'obtenir des décisions de justice très remarquées qui ont déchargé de responsabilité pénale des personnes accusées d'une importante fraude fiscale.

Il est également arbitre dans des procédures ad hoc, CCI et AFA.

Il participe régulièrement à des conférences et il est l’auteur de nombreux articles et publications.

Jean-Pierre Martel est fondateur et membre du Conseil d’administration de ICM (Institut du Cerveau et de la Moelle épinière), fondation reconnue d’utilité publique qui est un des plus importants centres de recherche d’Europe en neurosciences.

Insights

Actualités